Depuis quelques temps je suis en mode cocooning.

En effet, en juillet notre famille accueillera un membre de plus. Un pt'it dernier comme on dit. Du coup, mes hormones ont du mal à me garder connectée à mon organisation sérieuse de créatrice. Mes outils prennent un peu la  poussière  car je cherche à préparer le nid. Et en bonne maman oiseau je me suis mise à préparer les futurs soirées froides de mon petit.

C'est ainsi que je me suis mise au tricot. Là  j'entend ma maman me dire "il était temps ! Et c'est pas faute d'avoir essayé de t'y initier! "

Mais comme toujours il faut laisser le temps au temps et il fallait vraiment que j'attende mon âge pour prendre du plaisir aux arts des fils. ( Mes souvenirs de l'enfance dans ce domaine sont assez douloureux: impatience, trou, mailles perdues...)

Aujourd'hui j'ai fait le ménage de ces souvenirs et j'ai commencé à prendre réellement goût au tricot. J'ai commencé par tricoter une couverture pour le n°3 que je pense terminer dans 2 semaines environ. Ce n'est que du point mousse, néanmoins l'assemblage n'a pas été facile au début.

couverture sur cintre

Dans mon impatience, j'ai enchaîné  sur la réalisation de petites barrettes à cheveux en forme de noeud pour mes petites nièces. Ce qui m'a permise de m'entrainer au jersey et au point de riz. Ils ont beaucoup plu et je pense en refaire pour des idées cadeaux

P1080683

Cette technique m'emballe et je dois respirer un bon coup pour ne pas dérailler... Moi qui surfe sur la récup je serai bien tentée de tricoter avec des chutes de t-shirt, de sacs plastiques ou alors avec du pneu vélo. A voir et à réfléchir.

En attendant mes propres essais voici  mon tableau pinterest sur ce sujet:tricot récup